Il s'agit d'un ancien communiqué de presse et les informations peuvent être obsolètes.

Retrouvez nos derniers communiqués de presse ici

Le 14 octobre, la Journée internationale des déchets électroniques a lieu pour la deuxième fois. Elle vise à réduire la charge que les déchets électroniques font peser sur l'environnement et à économiser les ressources naturelles. Plus de 100 organisations de 44 pays soutiennent cette initiative visant à encourager le recyclage des déchets électroniques.

Cinquante millions de tonnes de déchets électroniques sont produites chaque année dans le monde. Une grande partie de ces déchets est manipulée de manière dangereuse, ce qui entraîne de la pollution, des risques pour la santé humaine et la perte de précieuses ressources finies. Les déchets électroniques sont le flux de déchets qui connaît la croissance la plus rapide au monde et la plupart des pays ont des difficultés à traiter ces grandes quantités de produits mis au rebut de manière responsable et efficace en termes de ressources. En 2016, seuls 20 % des déchets électroniques ont été recyclés dans le monde.

La Journée internationale des déchets électroniques met en lumière le fait que, si l'accent a été mis sur la collecte des produits, on n'a pas consacré suffisamment d'efforts à la construction d'infrastructures permettant de traiter les déchets ou de récupérer en toute sécurité les matériaux utilisés. Cela a conduit à une pénurie d'installations où les déchets électroniques peuvent être gérés en toute sécurité. Au lieu de cela, les déchets électroniques sont mélangés aux déchets résiduels, où ils sont souvent incinérés, mis en décharge ou exportés vers les pays en développement. Les exportateurs de déchets électroniques choisissent généralement des destinations dépourvues de législation efficace régissant la manière dont les déchets électroniques doivent être traités.

Dans ces pays, les produits sont démontés manuellement, brûlés à l'air libre ou dissous dans de l'acide par des ouvriers locaux, y compris des enfants, sans équipement de protection adéquat - ce qui entraîne de graves problèmes de santé. Les produits électroniques contiennent un certain nombre de substances toxiques dangereuses pour la santé humaine, avec des risques avérés pour le système nerveux cérébral, les poumons et les reins, ainsi que des liens avec certains cancers. Les résidus toxiques peuvent fuir et contaminer le sol, l'air et l'eau, affectant les écosystèmes environnants où les communautés locales cultivent leur nourriture, chassent et pêchent. Les substances dangereuses sont également propagées vers d'autres continents par l'air et la mer.

Pour éviter les déchets électroniques, la certification mondiale de durabilité TCO Certified adopte une approche circulaire de la production et de la consommation des produits informatiques. En exigeant que les produits informatiques soient durables, réparables et évolutifs, ainsi que recyclables, les produits peuvent vivre plus longtemps et les matériaux peuvent être récupérés.

"I