En matière de sécurité chimique, la stratégie la plus courante consiste à interdire les produits chimiques connus pour être dangereux. Malheureusement, il s'agit d'une méthode inefficace qui ne mène nulle part. Il est temps de prendre les devants en matière de produits chimiques et de veiller à ce que seules les substances approuvées puissent être utilisées.

Stephen Fuller
Blog par :
Stephen Fuller

Gestionnaire principal des critères

La stratégie de restriction des produits chimiques s'est avérée lente et inefficace pour protéger les êtres humains et l'environnement des produits chimiques dangereux. La plupart des 350 000 produits chimiques utilisés aujourd'hui sont inconnus. Si, comme prévu, le marché des produits chimiques double entre 2017 et 2030, 25 000 autres seront développés chaque année. Il est impossible que la législation puisse suivre.

Lorsqu'un produit chimique est interdit, cela revient à dire : "Ce produit chimique particulier a été évalué comme étant dangereux et est interdit. Ne l'utilisez pas mais utilisez toute autre alternative qui n'a pas encore été restreinte."

Bien entendu, vous n'avez aucune idée des propriétés dangereuses de ces substances inconnues. Il y a un grand risque que la substance interdite soit remplacée par une autre tout aussi dangereuse, voire pire. Tant qu'une substance ne figure pas sur une liste de substances interdites, son utilisation est considérée comme sûre. Mais le fait qu'une substance ne fasse pas l'objet de restrictions signifie seulement qu'elle n'est pas connue pour être dangereuse.

Innocent jusqu'à preuve du contraire est certainement la bonne approche et un aspect important du système juridique. Quand il s'agit de produits chimiques, ça ne fonctionne pas si bien.

Une stratégie beaucoup plus efficace consiste à dire "cette substance est autorisée - tout le reste ne l'est pas". Il faut ensuite s'assurer que chaque substance est évaluée et approuvée comme une alternative suffisamment sûre avant de pouvoir être utilisée.